Night mode

Sortie du teaser de la prochaine version de Falcon 4.0 BMS

Sortie du teaser de la prochaine version de Falcon 4.0 BMS

L’équipe de Benchmarksims (BMS) nous a gratifié hier d’un teaser de 4 minutes, court mais très dense, pour nous appâter quant aux avancées de la sortie prochaine (mais sans date donnée pour l’heure, comme toujours avec BMS) de la version 4.34 de Falcon 4.0 BMS.

Tout de suite, la vidéo :

Beaucoup d’avancées entraperçues, ou de sujets d’être impatients !
D’abord passons sur la refonte graphique : s’il y aura bien quelques améliorations, ce ne sera pas le sujet de la version 4.34, comme annoncé par des membres de l’équipe BMS depuis longtemps. Pas de surprise de ce côté-là, donc. La refonte viendra avec la version suivante, la 4.35.
Pour le reste, le réalisme d’une simulation d’avion de combat est créé, naturellement, par la qualité de la modélisation de l’avion lui-même, mais aussi tout aussi essentiellement (et c’est parfois oublié par les concepteurs de simulateurs) par la qualité de la modélisation de l’environnement de l’avion. À quoi bon avoir un bel avion avec un cockpit dont tous les boutons fonctionnent si, lorsque vous regardez dehors, l’avion piloté par l’ordinateur vole en carrés ?
C’est justement sur l’environnement que semble avoir porté le gros de l’attention de l’équipe BMS pour cette nouvelle version, en s’attachant notamment à modéliser des choses qu’on attend parfois depuis 20 ans, et qui comptent beaucoup pour l’immersion :

— Des ailiers IA qui savent décoller en formation en se plaçant correctement sur la piste, comme des humains, et effectuer des atterrissages au break en formation.
— Des ailiers IA qui tiennent une formation en correction constante, comme un pilote humain. C’est fini l’ailier qui vous suit comme un reflet dans l’eau!
— L’IFF, interrogateur et transpondeur. Donc quelque chose de cohérent qu’on n’a jamais vu nulle part, alors que dans les autres simulateurs « l’IFF » ne sait qu’indiquer si un autre avion fait partie de votre camp ou non, ce qui n’est pas du tout la manière dont fonctionne un système IFF en vrai.
— Un contrôleur AWACS qui sait vraiment donner une picture, c’est-à-dire une vraie description de la situation aérienne autour de vous, et pas seulement la distance du groupe ennemi le plus proche.
— Un autodirecteur de missile infrarouge qui marche vraiment comme un autodirecteur infrarouge, et donc des leurres qui marchent vraiment comme des leurres. Jusqu’ici en simulateur la modélisation est simplissime partout : un autodirecteur se verrouille ou non sur sa cible selon qu’elle largue suffisamment ou non de leurres.
— Un contrôleur aérien bien compétent, pour faciliter les mouvements et l’immersion sur et autour des terrains.
— Des hélicoptères qui virent comme des hélicoptères plutôt que comme des X-Wing.
— Peut-être plus accessoirement, mais ça fera plaisir aux Français, le Mirage 2000D a visiblement reçu une belle attention, concernant le cockpit et les emports (nacelle-canon, AASM et BAT-120 aux points arrières, pour les connaisseurs).

Avancées importantes pour les amateurs d’aéronavale également, avec un LSO qui cause vraiment pour guider le pilote à l’appontage, des brins d’arrêt qui se comportent comme des brins, le pont qui roule et tangue, la possibilité de décoller du tremplin du porte-avions russe, la « launch bar » pour la catapultage du F/A-18… Toutes de belles choses qui font peut-être toutefois un peu regretter que Falcon 4.0 BMS n’offre pas un F/A-18 modélisé au même niveau que le F-16…

Plus difficile, voire impossible, à observer dans ce teaser, mais dont on espère beaucoup, on nous annonce un comportement amélioré de l’IA au combat, avec des tactiques BVR plus évoluées ou des systèmes sol-air plus intelligents (aidés par des détecteurs de radars mieux modélisés, et donc moins omniscients sans doute), domaines qui méritent en effet des améliorations en version 4.33.

Enfin, pêle-mêle:
– de nouvelles couches de nuages et surtout de nouvelles transitions entre zones météo (transition parfois un peu « brutale » aujourd’hui, en effet)
– de nouveaux modèles 3D de véhicules, d’avions, de bâtiments, d’installations, etc.
– la modélisation des fusées de proximité (typiquement le genre de détail qui n’a l’air de rien mais peut être très important si la modélisation s’avère fine)
– une modélisation fine des fuites de carburant, huile et liquide hydraulique en cas de dommages reçus
– une interface 2D améliorée, sujet laissé depuis (trop) longtemps en friches
– de nouvelles campagnes

Bref, un teaser, c’est fait pour attiser l’intérêt, et celui-ci y pourvoit très bien !

eutoposWildcat

Type hypeeeeeeeer sympa. :D Et qui aime bien jouer avec les fonctionnalités du site, aussi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.