Mode nuit

2nd test « Monstertech.de » : Pour chaise de joueur

Suite du test de dimebug sur les supports 3M (Mains sur Manche et Manette – Hotas en anglais).

Introduction

Je suis équipé depuis quelques années déjà d’un cockpit mais, n’ayant pas la place de l’installer chez moi, je me suis résigné à lui faire prendre la poussière et ne le sortir que lors des grandes occasions. Résultat, je vole, comme le dit l’expression consacrée, depuis ma chaise de bureau.
Ayant voulu améliorer mon confort (et profitant d’une promotion) j’ai craqué il y a quelque temps pour un siège Arozzi Verona V2 Pro.

Il s’avère que j’ai découvert la possibilité de pouvoir modifier ce siège pour y ajouter des supports 3M, et retrouver le confort de mon cockpit.

Voilà donc comment j’ai fini sur le site de Monstertech.de pour faire l’acquisition de ces supports (Chair mount), et que j’ai l’occasion de vous en parler.
Depuis le test de dimebug, plus de 4 ans après, comment a évolué cette marque ? Regardons…

Avant tout, sachez que j’ai fait cette acquisition sur mes propres deniers, pas de sponsoring de Monstertech. Les liens sont d’ailleurs minutieusement configurés pour qu’ils ne puissent aider au référencement. Bref, c’est totalement impartial.

Commande

Malgré un site allemand, toute l’interface est traduite en de nombreuses langues, dont en français. Le site est très bien fait, au standard du moment, et l’on navigue très bien dedans.
C’est très rapide d’y faire son panier et de commander ce qui est nécessaire.

Notez que beaucoup de chaises de joueur sont compatibles avec leur système, de même que beaucoup de systèmes 3M sont capables de s’y adapter :

  • Brunner CLS-E
  • Brunner CLS-P
  • CH Products Combat-/Fighterstick & Pro Throttle
  • Logitech G940
  • Logitech/Saitek X52/Pro
  • Logitech/Saitek X55/X56
  • Realsimulator FSSB 3
  • Saitek X65F
  • Thrustmaster Cougar
  • Thrustmaster T-Flight
  • Thrustmaster TCA Sidestick AIRBUS Edition
  • Thrustmaster T16000M FCS
  • Thrustmaster TWCS
  • Thrustmaster Warthog
  • VKB Black Mamba
  • VKB Gladiator/Pro/Airrow
  • VKB Gunfighter MK1/MK2/MK3
  • VPC MongoosT-50/CM/CM2 Joystick
  • VPC MongoosT-50/CM/CM2 Throttle
  • VPC WarBRD
  • Winwing Super Libra
  • Winwing Super Taurus

Ayant le système 3M de Thrustmaster « Warthog », ainsi que le manche « Hornet », je n’ai pas eu de difficulté à trouver mon bonheur, et j’ai même ajouté un support de souris, sachant pertinemment que le siège allait devoir être éloigné du bureau avec ce système.

Sachez tout de même que Monstertech est très réactif aux questions, et qu’ils proposent des systèmes personnalisés pour peu qu’on y mette le prix. (L’image à gauche montrant les possibilités de personnalisation que Monstertech arrive à produire…)

Commande passée pendant le covid oblige, le fabriquant m’annonce un temps de préparation de 4 semaines, qui sera tenu (la commande est même arrivée un poil en avance). Livré depuis l’Allemagne, via DHL, le colis de presque 8 kg n’a mis que 2 jours à arriver en Gironde !

Montage

Comme je le disais, le colis pèse 8kg… c’est du lourd, très bien emballé (on n’est pas au niveau d’un produit Apple, mais le packaging est clairement soigné) et une petite carte avec un QR Code permet d’arriver directement sur la page en ligne des instructions de montage. Ces instructions sont très sommaires. Pour un ingénieur ça parle, mais je conseille d’être un peu manuel et de pas hésiter à bien regarder avant de monter.

J’ai pris soin de commander le jeu d’outils. J’aurais sûrement pu l’avoir moins cher via un autre site, mais bon, au moins c’est reçu en même temps, et comme ça on peut monter dès la réception.

Le temps de mettre le fauteuil sur le dossier, et je peux commencer le montage. Il m’aura fallu 1h30 en tout pour monter et régler le système, qui vient se fixer directement sur les attaches des accoudoirs.

Il est possible d’utiliser des entretoises pour espacer l’accoudoir de la plaque. Autant vous dire que ce n’était pas nécessaire pour mon siège, et que vu la difficulté à le monter avec… j’ai très vite décidé de m’en passer.

Ensuite une petite erreur a été de vouloir monter les profilés directement sur le support, puis de monter le reste. Or c’est dans l’autre sens : il faut bien faire d’abord l’assemblage des profilés avant de venir fixer tout ça au siège.
Mise à part cette erreur le reste est simple à faire, et demandera juste un peu de temps.

Une fois fini de monter le système, l’amortisseur du siège est un peu plus en pression, mais le siège étant donné pour 130kg, et pesant moi-même 90… j’ai encore de la marge malgré les 10-15 kg supplémentaires, système 3M inclus.

Le réglage est assez simple à faire, et permet de positionner le système juste à la bonne hauteur pour piloter avec les accoudoirs. Le réglage en hauteur des accoudoirs est toujours possible.
Seule la manette de réglage du siège, sous l’assise, est rendue moins accessible, mais reste manipulable.

Enfin, une fois le manche escamoté, l’ensemble glisse parfaitement sous le bureau. Quant aux câbles USB, ils ont suffisamment de longueur pour ne pas me gêner.

Utilisation

Étant équipé d’une souris sans fil, d’un casque sans fil, et même d’un TrackIR sans fil, je suis presque déçu de pas pouvoir rendre le Warthog sans fil, mais j’arrive tout de même à organiser les câbles pour sortir de la chaise et m’y installer sans problème et, une fois DCS coupé, j’arrive à ranger les câbles pour me laisser circuler sans gêne.

En vol, c’est un pur plaisir ! C’est même mieux que mon cockpit.
En effet, la souris a trouvé sa place à droite du manche, et « tombe sous la main ». Le fait d’être reculé n’est pas gênant. Je reste assez proche du plateau de mon bureau pour manipuler le clavier, et je peux approcher le récepteur du TrackIR si nécessaire. Il faut tout de même signaler que le clavier adopte alors une position « au bord du gouffre ». N’ayant pas de repose-poignet sur mon clavier je gagne les quelques centimètres qui rendent son usage possible sans avoir besoin de s’avancer à chaque fois qu’on veut cliquer quelque part.

Fini les vols en position Harley Davidson, je retrouve le plaisir du cockpit : le fait de pouvoir poser son coude sur l’accoudoir fait que je pilote en agrippant le manche du bout des doigts. Le coude posé, avec le manche qui tombe dans la main sans avoir besoin de casser le poignet. Cette position rend la gestuelle bien plus stable et précise.
Me servant aussi de ce fauteuil pour télétravailler, il m’était indispensable de conserver un accès simple au fauteuil, et donc j’apprécie d’avoir le manche sur la droite plutôt qu’en position centrale. Monstertech.de propose également tout un système de gestion des câbles (avec passe-câble,  concentrateur, etc.), options que je n’ai pas souhaité prendre.

Les fixations (vis) semblent bien tenir. Avec le temps il faudra peut-être resserrer, mais pour le moment aucun jeu, les vis les plus critiques ayant hérité des écrous-freins livrés d’origine avec le siège.
Le siège ne souffre d’aucun déséquilibre, et l’ajout de poids ne le rend pas moins stable, ni moins confortable.
Le système ne souffre d’aucun jeu, et je gagne même en précision du fait d’une installation plus ergonomique.

Prix

Pour conclure parlons du prix. Cette modification m’aura coûté cher, mais au vu des matériaux choisi, du revêtement noir, et de la qualité de l’ensemble… je vous laisse seuls juges :

Il faut compter 82 € pour chaque support de manche ou manette, avec un supplément si vous souhaitez, comme moi, l’anodisé en noir. Il vous coûtera alors 95 € pour chaque support (attention à choisir le bon adaptateur pour votre siège)

Ajoutez à ça 75 € pour le support souris (80 € en noir), et enfin 20 € pour le jeu de clés à embouts ronds (indispensables pour le montage !).

Il ne reste plus qu’à mettre 30 € de frais de port et nous voilà à 320 € en tout. En cherchant un peu sur le net, j’ai réussi à trouver un code promo (sur leur page Facebook), baissant le prix de 20 €, toujours bon à prendre.

7.2
Ingénieux et efficace

The Good

  • Système en aluminium, robuste et qui respire la qualité
  • 2 coloris : noir et gris, le noir s'accord divinement bien à mon siège
  • On retrouve le confort de son cockpit
  • Encombrement "réduit" qui permet toujours de glisser le siège sous le bureau
  • Service client réactif et à l'écoute
  • Nombreux systèmes 3M compatibles

The Bad

  • Montage un peu long, accrochez vous, les notices, bien que présentes sont très sommaires
  • Instruction de montage sommaire, à vous de comprendre
  • Éloignement du bureau, peu créer une gène (écran plus petit, trackIR plus loin)
  • Prix important
10 Fabrication
2.5 Montage
8.5 Ergonomie
10 Fonctionnalités / précision
5 Prix
2 Comments
  1. Psycho
    25/09/2020 at 23:19 Reply

    Salut Ergo,

    Sur la photo la plus grosse de la page, on dirait que tu à dû percer la partie qui relie l’accoudoir à la base du siège. Tu confirmes ?
    Cette partie est en métal sur mon DxRacer …

    1. Ergo
      25/09/2020 at 23:48 Reply

      Salut Psycho,

      Non, je n’ai pas eu besoin de percer. Le système (les plaques grises) livré sont prévu pour se mettre en place sur les vis d’origine qui servent à fixer les accoudoirs d’origine.
      Résultat, les vis qui d’origine traversent l’accoudoir pour se viser dans le siège, sont toujours visées au siège, mais traversent l’accoudoir ET la plaque grise.
      Et comme il y a de l’épaisseur en plus, monstertech livre des vis un peu plus longue avec le bon diamètre/filtage.

      Ergo.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :